Digital & Management par MaCertif
LinkedIn Passer du mode Sombre/Clair/Auto Passer du mode Sombre/Clair/Auto Passer du mode Sombre/Clair/Auto Retour à l'accueil

Lean Startup

Qu’est-ce que le Lean Startup ?

Le Lean Startup est une approche de développement Agile permettant de valider une idée rapidement en la confrontant au plus vite au marché, tout en minimisant votre investissement au démarrage.

Il s’agit de démontrer au plus vite que ce que vous comptez développer a un intérêt pour le client.

C’est une approche qui a été créée et popularisée par Eric Ries, le créateur du Lean Startup.

flowchart LR
    A(1. Idée) --> B[2. Construire un peu le MVP]
    B --> C[3. Déployer & Evaluer]
    C --> D{4. Continuer ?}
    D -- oui --> B[2. Construire un peu le MVP]
    D -- non --> F{5. Pivoter ?}
    F -- oui --> A
    F -- non --> G{6. Statuer ?}
    G -- Rejet --> H(7. Abandon)
    G -- Réussite --> I(8. Passer à l'échelle)

Le blog du créateur du Lean Startup : Eric Ries


1. L’idée

Vous avez une idée innovante pour votre Startup ou votre produit (dans une grande entreprise). Il est essentiel de vous assurer :

  • que cette idée réponde aux besoins réels de vos clients potentiels
  • de limiter votre investissement en temps et en ressources le temps de prouver que cette idée est viable

2. Construire le MVP

Plutôt que de construire un produit abouti, coûteux, nécessitant des mois de développement, vous allez donc réaliser un MVP (Minimum Viable Product - Produit Minimum Viable). L’objectif est de vous assurer que votre produit répond à une demande réelle de votre client.

Votre MVP doit donc résoudre un problème de vos clients sans complexité ou sans l’aide d’une technologie particulière et coûteuse.

Il vous permet de tester votre marché à petite échelle, d’être proche de vos clients pour échanger et de valider votre idée en limitant vos risques d’investissement.

Inutile de prévoir un produit pouvant répondre aux besoins de milliers d’utilisateurs si la solution proposée ne répond pas au besoin de quelques utilisateurs représentatifs de votre marché.

Il s’agit donc de développer une première version simplifiée de votre produit, ne reprenant que les fonctions principales, et de le soumettre aux clients potentiels afin de mesurer la demande et l’adoption. Le point clé est d’éviter d’investir dans un produit, service ou des fonctionnalités dont personne n’a d’intérêt.


3. Déployer & Evaluer

Il s’agit ici de récolter rapidement un maximum d’avis de vos premiers clients représentatifs et utilisateurs potentiels afin de mieux comprendre votre cible, valider votre idée et d’améliorer votre MVP.

  • Quels sont les profils de vos clients ?
  • Pourquoi ont-ils décidé d’utiliser votre produit ?
  • Votre idée les intéresse-t-elle vraiment ?
  • Qu’est-ce qu’ils aiment, qu’est-ce qu’il détestent ?
  • Y a-t-il des points de blocages pour l’utilisation de votre application / service ?
  • Comment perçoivent-ils votre service par rapport la concurrence ?
  • Y a-t-il réellement de la place pour vous sur ce marché ?

N’hésitez pas à compléter cette liste de questions afin de l’adapter à votre produit, votre audience et/ou votre marché / niche.


4. Continuer ?

A cette étape, vous avez effectués vos premiers tests progressifs et échangés avec vos premiers clients. Néanmoins une première question se pose :

Êtes-vous sur la bonne voie ?

Le coeur de votre MVP, son idée, intéresse-t-elle vraiment vos clients comme vous le pensiez ?

Si oui, continuez de faire évoluer votre produit en ajoutant des fonctionnalités, des services et continuez de récolter des retours (du feedback).

Continuer donc de bâtir votre MVP, en ajoutant quelques briques à votre produit, et poursuivez cette boucle :
“Construire un peu”, “Déployer - évaluer”, “Continuer ?” …

Si vous considérez finalement que votre MVP n’intéresse pas vos clients, il n’est peut être pas trop tard, étudiez la possibilité de pivoter.


5. Pivoter ?

Pivoter en Lean Startup est une modification majeure de votre produit (MVP) en changeant complètement sa cible, le service proposé ou par exemple son modèle économique.

Par exemple vous souhaitiez vendre votre produit au grand public (BtoC), mais la demande ne semble pas au rendez-vous. Vous vous rendez compte que votre produit intéresse des clients professionnels, des entreprises (BtoB). Il est toujours possible de “Pivoter” en changeant votre modèle économique afin d’adresser les professionnels et entreprises.

Ils auront bien évidemment des attentes différentes. Mais il reste un beau potentiel, et vous avez une déjà une bonne expertise du sujet. Il va bien évidemment falloir revoir votre produit, offre, modèle économique, vous pivotez.

Lorsque vous pivotez, vous ne perdez pas l’intégralité de vos investissements mais ce changement est tel qu’il ne se fait pas à la légère.


6. Statuer ?

Après de nombreuses boucles, il est nécessaire de statuer, avez-vous “trouvé” votre marché ? le produit est-il faisable ? Est-il apprécié par vos clients.

Si votre approche de lean Startup est menée dans une grand organisation, cela peut être le moment de passer à l’échelle.

Si finalement, il n’y pas de modèle économique viable pour cette idée innovante, il est préférable d’abandonner.


7. Abandonner

Si ce projet a été mené dans le cadre d’une entrerpise disposant d’un grand nombre de produits, capitaliser votre expérience dans les leçons apprises et passez au projet/produit suivant.

Un échec est utile si votre expérience est capitalisée et partagée au sein de votre organisation.


8. Passer à l’échelle

Si le projet est une réussite, il peut être nécessaire d’industrialiser le MVP.

Dans le cadre d’un produit physique, lancer un projet de production massive industrialisée.

Dans le cadre d’un produit immatériel, renforcer l’infrastructure et le marketing pour passer de centaines à des dizaines de milliers d’utilisateurs, par exemple.





Vous aimez cet article ? Partagez-le sur LinkedIn





A propos de l'auteur: Grégoire Semelet
Grégoire a 15 années d’expériences en gestion de projets, PMO, conception de logiciel, Agilité, formation, coaching. Il intervient comme consultant depuis 2006 auprès de nombreuses sociétés. Certifié PMP du PMI, PSM I, PSPO I de Scrum.org et ITIL d’Axelos.
-