Digital & Management par MaCertif
LinkedIn Passer du mode Sombre/Clair/Auto Passer du mode Sombre/Clair/Auto Passer du mode Sombre/Clair/Auto Retour à l'accueil

Gestion de Projet

Qu’est-ce qu’un projet ?

Une définition :
“Un projet est une entreprise temporaire exercée dans le but de créer un produit, un service ou un résultat unique.”

Gestion de Projet

Temporaire : signifie avec une date de début et une fin et donc une durée associée

Le fait qu’un projet soit temporaire ne signifie pas forcément qu’il soit de courte durée : des projets industriels complexes, par exemple, peuvent se dérouler sur de nombreuses années.

Résultat du projet : tangible ou intangible

Par tangible, traduisez matériel. Un exemple de résultat tangible de votre projet serait la livraison d’un immeuble ou la construction d’une usine

Intangible signifie par opposition immatériel, en illustration un projet de mise en place d’une nouvelle offre d’assurance. Nous sommes dans ce cas sur un résultat immatériel.

Le caractère unique des projets (même si répétitif)

Autre point très important : un projet est unique. Même si les processus de construction d’une maison peuvent être relativement standardisés. Le résultat restera unique car à chaque fois les spécificités du terrain, par exemple, changent et nécessitent d’adapter le procédé de construction.

Dans un contexte incertain nécessitant des activités nouvelles

L’une des grandes caractéristiques des projets et ce qui les rend si complexes à gérer est leur côté incertain. En effet, en tant que chef de projet, vous allez devoir faire des hypothèses qui vont évoluer avec le temps.

En synthèse

L’objectif d’un projet est donc de produire :

  • Un produit spécifique : ex : logiciel ou une maison. Un produit est quantifiable. Lorsque l’on utilise le terme produit il peut s’agir du produit final ou d’un composant intermédiaire. Exemple pour un logiciel cela peut donc être l’une de ses fonctionnalités ou l’intégralité du logiciel.
  • Un service spécifique : ex : création d’un nouveau service à la personne de jardinage.
  • Une amélioration : d’un procédé de fabrication existant, ou par exemple l’amélioration d’un processus de gestion.
  • Un résultat spécifique : Exemple : réalisation de calculs complexes dans le cas d’une étude de lancement d’un nouveau satellite
  • Une combinaison spécifique : c’est à dire une combinaison de services, produit, résultats qui constitueront les livrables que vous aurez à produire. Exemple : la création d’un nouveau service de souscription de location en ligne de véhicules qui intégrera entre autres, en livrable, une nouvelle politique commerciale, des formations à mettre en place et le déploiement d’un nouveau site internet (par exemple)

Qu’est-ce que le management de projet ?

Une définition :
“Ce sont les techniques, outils, connaissances, compétences et expériences à appliquer pour répondre aux exigences du projet.”

En clair, il s’agit de tous les moyens que vous allez mettre en place pour réaliser votre projet et atteindre vos objectifs.

Les contraintes hélas trop répandues de la gestion de projet ne se limitent pas au triptyque coûts, qualité, délais.

Les 6 contraintes de la gestion de projet

Dans une gestion de projet plus professionnelle il est nécessaire de maîtriser à minima 6 contraintes :

6 Contraintes projet

Le Périmètre

C’est tout ce qui fait référence au contenu du livrable final du projet (ex : fonctionnalités attendues pour un logiciel, types de matériaux utilisés pour un immeuble, dimensions exactes pour un produit industriel).

Tout l’enjeux du périmètre est de bien comprendre ce que vous aurez à créer conformément à ce qu’attendent de vous les personnes clés du projet. Les personnes clés, en gestion de projet, se nomment parties prenantes. En exemples de parties prenantes, nous pouvons citer : utilisateurs, clients, commanditaires, partenaires …

Lorsque que l’on parle de périmètre, nous faisons référence autant au livrable final du projet que tout le travail que vous aurez à réaliser dans le cadre du projet.

La Qualité

Elle s’applique aussi bien :

  • A la qualité du travail effectué dans le cadre du projet (ex : respect méthodologie projet)
  • ou directement à la qualité du livrable final du projet (ex : immeuble à construire)

Il est préférable de distinguer les notions de qualité et de périmètre/contenu. En effet, vous pouvez développer un logiciel avec de nombreuses fonctionnalités (au niveau du périmètre/contenu) mais avec une mauvaise qualité, c’est à dire, par exemple de nombreux bugs, ou des problèmes de performance.

Il est d’autant plus intéressant de distinguer ces deux contraintes, car un client, demandant de trop nombreuses fonctionnalités avec un niveau de ressources, coûts et délais constants, peut se retrouver en conséquence avec un produit de faible qualité.

Ces 6 dimensions sont des vases communicants qui s’impactent les uns les autres.

Les coûts et les ressources

Là encore il est intéressant de distinguer ces 2 dimensions :

  • les coûts sont centrés sur une vision financière du projet (en €, $ ou autre devise)
  • Les contraintes de ressources peuvent concerner, par exemple, des compétences rares manquantes pour le projet. Vous pouvez avoir un budget très large sur le projet, mais le produit que vous aurez à développer sera basé sur une nouvelle technologie si spécifique, qu‘il sera compliqué d’embaucher les bons profils au sein de votre projet. Ceci étant lié, dans cet exemple, à leurs raretés.

Les délais

Il s’agit ici de gérer les contraintes de dates et de planning.

Exemple : mon produit doit être lancé à tout prix avant une date clé pour garder une avance stratégique sur les produits de la concurrence.

Les risques

Les contraintes entre les 5 autres dimensions peuvent donner naissances à des risques à maîtriser et à remonter aux différentes parties prenantes. Si le commanditaire de projet augmente le contenu tout en souhaitant garder les 4 autres contraintes au même niveau, c’est à dire un même niveau de coûts, de ressources, de qualité, et de délais, l’analyse effectuée par l’équipe projet peut remonter de nombreux risques.

Ce niveau de prise de risques est-il acceptable ? Est-il surtout communiqué à toutes les personnes clés du projet ? Ces personnes en ont-elles conscience ?

En synthèse, le management de projet c’est tout ce que vous allez mettre en place pour respecter vos objectifs projets et produit tout en prenant en compte les différentes contraintes auxquelles vous aurez à faire face.





Une remarque sur cet article ? Vous souhaitez participer ?
Rejoignez notre groupe privé LinkedIn pour échanger autour du Management & du Digital.


Je Rejoins le Groupe LinkedIn





A propos de l'auteur: Grégoire Semelet
Grégoire a 15 années d’expériences en gestion de projets, PMO, conception de logiciel, Agilité, formation, coaching. Il intervient comme consultant depuis 2006 auprès de nombreuses sociétés. Certifié PMP du PMI, PSM I, PSPO I de Scrum.org et ITIL d’Axelos.
-





Tags : Agilité, Scrum